Adresse :
Hippodrome de Boitsfort Uccle
Coordonnées GPS :
50.7939 , 4.3935
Inventaire scientifique :

Carte d'identité

Catégorie :
Arbre remarquable
Nom en latin :
Quercus robur
Nom en français :
Chêne pédonculé
Nom en néerlandais :
Zomereik
Nom en anglais :
English/Pedunculate oak
Famille :
Fagaceae
Hauteur :
28 m
Hauteur visée :
Cette espèce peut atteindre 30-35 m
Diamètre de la couronne :
24 m
Circonférence du tronc :
502 cm
Circonférence espérée :
1000 cm
Longévité espérée :
Peut vivre entre 1000 et 2000 ans
Origine / Indigène :
Du milieu de l’Espagne au Sud de la Scandinavie et de l’Irlande à la Russie
Sol préféré :
Aéré, meuble, frais, fertile, profond, bien drainé
Climat préféré :
Tempéré, frais, craint les gelées

Utilité et services de l'arbre

Embellit le paysage :
+++ arbre isolé, fort impact paysager, effet visuel de la couronne et du tronc
Enrichit la biodiversité :
+++ arbre vétéran, creux, qui accueille des plantes, lichens, champignons, insectes et nids d’oiseaux
Fournit de l'oxygène :
++ croissance lente
Purifie l'air :
++ idem
Filtre l'eau :
+ ...
Évite les inondations :
ø
Stocke le carbone :
croissance lente et bois durable, mais le tronc se décompose.
Adoucit le climat :
+ ombrage le parcours de golf
Limite l'érosion du sol :
ø
Fait du bien, guérit :
+++ bois apprécié en menuiserie, construction, ébénisterie, tanins, glands
Collection de l'Etat fédéral belge en prêt permanent au Jardin botanique de Meise: Chaumeton, Flore médicale, pl. 114, 1829

Traits et caractères de l'individu

Cet individu est l’un des plus vieux chênes de l’inventaire des arbres remarquables. Né en forêt il y a environ 400 ans, il trône aujourd’hui au milieu du terrain de golf de l’hippodrome de Boitsfort. Malgré son âge, il est une force de la nature. Un pilier entre ciel et terre. Une cavité descend le long de son tronc et il a perdu quelques branches charpentières. Pourtant, il reste bien vigoureux. Qui sait d’où il tire cette vigueur ? Dans son histoire, isolé par l’homme en un espace ouvert, il a sans doute été frappé par la foudre. Est-il possible qu’il ait capté l’énergie vitale des éclairs comme le croyaient les anciens ? Pour les celtes, les chênes étaient un symbole de puissance et d’éternité. Les grecs, les scandinaves et les germains l’associaient tous à des dieux qui maîtrisent la foudre, le tonnerre ou l’éclair. Ce vétéran de l’hippodrome force donc le respect. Les golfeurs apprécient sa présence. Qui oserait provoquer la colère des dieux ?

Photos: Priscille Cazin - Zerolutions.be
© PC-Z
© PC-Z
© PC-Z
© PC-Z
© PC-Z
© PC-Z
Photo: idem. Légende: feuillage du tulipier