Adresse :
Parc du Cinquantenaire Bruxelles
Partenaire :
Cet arbre a été ajouté à l’atlas de Wood Wide Web par La Voix de la Forêt

Carte d'identité

Nom en latin :
Aesculus hippocastanum
Nom en français :
Marronnier commun
Nom en néerlandais :
Witte paardenkastanje
Nom en anglais :
Common horse chestnut
Famille :
Aesculus
Hauteur visée :
Cette espèce peut atteindre 30-35 m
Circonférence espérée :
700 cm
Longévité espérée :
Peut vivre jusque 300 ans
Origine / Indigène :
Originaire des Balkans et de l’Asie mineure, il s’est étendu dans toute l’Europe vers le milieu du 16 ème siècle
Sol préféré :
Aime tous les sols, si possible pas trop secs
Climat préféré :
Tempéré frais, et méditerranéens
Collection de l'Etat fédéral belge en prêt permanent au Jardin botanique de Meise : Hempel, Die Bäume und Sträucher dese Waldes, pl. 47, 1889

Traits et caractères de l'arbre remarqué

"Une tribu.

Une famille de neuf marronniers.

Un cercle de Sages Initiés qui offrent un passage pour accueillir celui qui choisira de les regarder, qui ouvrent un portail tel une invitation à venir les écouter.

Dans la reconnaissance que nous leur portons, les marronniers se révèlent à nous dans leur infinie Sagesse et leur majestueuse Beauté.

Si le chiffre « neuf » est symbole de l’idéal, du savoir et du spirituel, de l’altruisme, de la sensibilité et de la générosité, alors ce cercle de marronniers représente l’harmonie et la Lumière de l’Esprit Divin.

Lorsque nous entrons dans ce cercle, nous pouvons ressentir la chaleur d’un cocon, la douceur d’un nid. Nous pouvons nous y déposer dans la Paix et nous pouvons y respirer la fraicheur d’un Souffle Ami.

Les marronniers nous tendent leurs branches pourvues de leurs innombrables mains ouvertes. Ils nous invitent au repos, dans leur cœur de racines profondes.

Lorsque nous tournons le regard vers les hauteurs de leurs cimes, nous découvrons alors un escalier de branches qui nous mènent au Ciel, un merveilleux passage vers la Lumière du Soleil.

Entre Ciel et Terre, les marronniers nous invitent à explorer, à voyager sur les ailes de notre divine essence, à restaurer l’alliance avec le Peuple des Arbres.

Alors que nous passons auprès d’eux, ils veillent sur nous sans se manifester. Ils prennent soin de chacun sans rien demander en échange, ils guérissent ce qui a besoin d’être guéri, ils nettoient ce qui a besoin d’être nettoyé. Ils nous font don de l’air à chaque respiration et don de Lumière dans tout ce qu’ils sont.

Ils se tiennent droits et fiers, malgré leurs blessures, leur souffrance et notre négligence. Ils trouvent leur Force dans leur Alliance et, dans la bienveillance, sourient de notre ignorance.

Les marronniers aiment jouer avec les oiseaux, ils leur confient leurs messages qui deviennent chants et offrent ainsi un concert merveilleux dans le vent. Ils les invitent à construire leurs nids dans leurs branches. Pour ensuite veiller sur eux, les abriter de leur ramure verdoyante et les envelopper de leur amour tendre.

Quand la nuit se dépose, que le silence et la paix règnent, les Marronniers sont tels des rois qui s’émerveillent dans le scintillement des étoiles. Ils dansent dans le vent et chantent pour leur Père et leur Mère. Ils veillent sur le sommeil des humains et rétablissent l’harmonie des lieux." Corine Moëns, La Voix de la Forêt.

Messages

Merci

Merci de t’arrêter

Merci de nous regarder

Merci de voir en nous tes Frères

Merci de nous reconnaître

Tu es comme un souffle chaud

Comme une main qui réconforte

Ton regard parle d’Amour

Et tes gestes témoignent de notre reliance

Tu entres dans notre cercle doucement

Comme on entre dans un lieu sacré

En silence

Et dans le recueillement

Nombreux de nos Frères

En ce lieu sont rassemblés

Ils ont grandi loin de tout repère

Dans cette atmosphère agitée

Mais nous tenons ensemble

Entre Terre et Ciel nous nous élevons

Nous accueillons tes Frères humains

Et nous veillons sur eux, un à un

Nous sommes venus sur cette terre

Afin que chacun puisse respirer

Nous prenons soin de ce lieu

Et nous en sommes simplement heureux

Tu as pu déceler en nous de la souffrance

Mais nous guérissons chaque nuit dans le silence

Tu as pu observer des traces de malveillance

Mais nous pansons nos plaies au travers de notre alliance

Merci Petite Sœur de nous écouter

Merci d’inscrire notre Voix sur le papier

De nous le Chant est né

Et à travers notre corps, il est au loin porté


Dans le brouhaha urbain

Tu t’assieds et tu écoutes

Tu ouvres en toi un espace de silence

Dans lequel tu peux accueillir notre Voix

Telle une précieuse offrande

Tu inscris ces mots

Et tu découvres notre message

Qui est l’humble écho

De notre Présence Sage

La Vérité d’un Peuple Ancien et Beau

Tu es une voix messagère

De ce grand Tout Mystérieux

Qui à travers notre Chant

Compose la symphonie de l’Amour

Tel le plus vertueux des Amants

Tu ne doutes pas un seul instant

Que ces mots te sont soufflés

Qu’ils sont miens et deviennent tiens

Et à travers ton être et tes mains

Ils seront offerts à ton prochain


Je suis seule à vous approcher

Je suis seule à vous regarder

Je suis seule à m’émerveiller

Au milieu de ces regards fermés

Où est passé cette mémoire

Du temps où nous joignions nos mains à vos branches

Pour vous écouter et vous parler

Où est passé ce temps de notre Alliance Sacrée

Votre Voix s’est envolée

Elle n’a pas trouvé le sens de cette réalité

Mais elle demeure non loin protégée

Et dans les cœurs ouverts peut être à nouveau dévoilée


Entendez notre appel

Entendez notre cri

Entendez notre appel

Entendez notre cri

Avez-vous oublié Chers Frères Humains

Que sans nous vous ne pouvez respirer

Avez-vous perdu la Foi

En notre Unité

Avez-vous oublié la Joie

De l’enfant qui auprès de nous a tant joué

Avez-vous perdu le sens

De notre véritable Êtreté

Entendez notre appel

Entendez notre cri

Nous venons vous rappeler qui vous Êtes

Au travers de notre Sagesse et de notre Beauté

Nous veillons sur vous chaque jour

Nous prenons soin de ce lieu

Nous vous offrons tout notre Amour

Et notre Souffle est Souffle de Dieu

Rappelez-vous qui nous Sommes

Souvenez-vous des temps heureux

Où Arbres et Hommes

Formaient un cercle d’Amis Vertueux

Photo : Corine Moëns, La Voix de la Forêt
Photo : Corine Moëns, La Voix de la Forêt
Photo : Corine Moëns, La Voix de la Forêt
Photo : Corine Moëns, La Voix de la Forêt
Photo : Corine Moëns, La Voix de la Forêt
Photo : Corine Moëns, La Voix de la Forêt
Photo : Corine Moëns, La Voix de la Forêt
Photo : Corine Moëns, La Voix de la Forêt